Polymnie
           
Polymnie   Polymnie   Polymnie  
  Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie








 




Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie


Polymnie
Polymnie Polymnie Polymnie
 


Guy Besançon
• Reliquaire pour Bossuet
Oraison funèbre d'Henriette d'Angleterre, extraits
Laurent Terzieff, récitant
Guy Besançon, orgue et bande magnétique


POL 206 143

11
télécharger le bon de commande



 
 
Polymnie

PolymniePolymniePolymnie

 

Guy Besançon

Concert - Cathédrale de Meaux - 1978
Introduction orgue et bande magnétique
Bossuet lu par Laurent Terzieff
Conclusion

   
         
   

Guy Bezançon
Natif de Sens, peintre et musicien, Guy Bezançon appartient à cette poignée de musiciens inclassables qui, à partir des années 70, cherchent à combiner graphisme et musique (partitions peintes géantes) .
C'est ainsi que l'on voit son nom associé autant à ses propres oeuvres musicales, qu'à de nombreux spectacles dont il a aussi signé la scénographie.
Acteur essentiel du monde musical contemporain, soutenu par de grands maîtres comme Pierre Schaeffer, Olivier Messiaen, Vinko Globokar, Pierre Boulez etc..il se consacre essentiellement à l'orgue et à l'improvisation, domaine dans lequel il est reconnu comme un des meilleurs spécialistes. Il pratique aussi avec passion la musique concrète et électroacoustique et s'est produit lors de nombreux récitals d'orgue. Dans les années 70, il se lie d'amitié profonde avec Laurent Terzieff et Michaël Lonsdale et quelques grands noms du Théâtre. C'est avec eux qu'il enregistrera disques et CD consacrés à sa propre musique, entre autres, sur des textes bibliques ainsi que des musiques de scène et pour la Radio.


http://guy-bezancon.com.fr



Guy Bezançon : un puriste dans ma musique. Son travail, à caractère spirituel et sacré, a toujours été reçu avec enthousiasme. La composition et l'improvisation à l'orgue restent cependant son domaine privilégié, domaine dans lequel il est considéré depuis ces dernières années comme l'un de nos plus éminents spécialistes.
Carla Maria Tarditi Chef d'orchestre


En écoutant la musique de Guy Bezançon, on a l'impression qu'une locomotive s'est mise en marche et que ces petits obstacles comme la mode du moment, les tabous, les "chapelles" stylistiques, sont balayés par un souffle aussi puissant que la soufflerie de l'orgue sur lequel il joue.
Vinko Globokar (IRCAM)


La musique que nous servons est faite pour nous porter, et plus prosaïquement encore, les objets sont faits pour porter la musique et les instruments pour servir les objets. Guy Bezançon, dans un monde musical souvent incertain, rappelle comme l'avait déjà fait Olivier Messiaen, ces vérités élémentaires.
Pierre Shaeffer (GRM) Radio France



Polymnie




"Laurent Terzieff
Né dans un milieu hautement artistique (père sculpteur, mère peintre, frère et soeur réalisateurs) Laurent Terzieff débute sur scène, à dix-sept ans, au Théâtre de Babylone (Paris). Marcel Carné l'engage, en 1958, pour l'un des rôles principaux du film Les Tricheurs.
En 1961 il rencontre l'actrice Pascale de Boysson et fonde avec elle la compagnie Laurent Terzieff. Laurent Terzieff voue sa vie au théâtre, sa véritable passion, assoiffé de faire partager par l'intermédiaire de cet art, sa passion pour la poésie, et recherchant à travers lui "à contribuer à élargir la conscience de l'autre".
Laurent Terzieff a reçu le Molière du metteur en scène à deux reprises et reçoit également le Molière du comédien, en 2010.
Parallèlement au théâtre, il poursuit une carrière cinématographique. Sollicité par les meilleurs réalisateurs italiens, Pasolini, Rossellini, il apparaît, en 1976, dans Le Désert des Tartares de Valerio Zurlini.
En France, il tourne, avec Claude Autant-Lara, Henri- Georges Clouzot. Luis Buñuel le fait tourner dans La Voie lactée en 1969. Il travaille aussi avec Philippe Garrel et Jean- Luc Godard Après les années 1980, il joue dans différents films, en particulier Rouge Baiser, Germinal (1993), et Mon petit doigt m'a dit de Pascal Thomas (2005).
Guy Bezançon a réalisé pour lui de nombreuses musiques de scène, plusieurs disque et CD, ainsi que des scénographies. Laurent Terzieff meurt le 2 juillet 2010. Il est inhumé, auprès de ses parents, à Paris au cimetière du Montparnasse.


Polymnie



Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704), docteur en théologie, archidiacre de Sarrebourg, de Metz, évêque de Comdom puis de Meaux, fut le précepteur du dauphin, fils de Louis XIV, héritier des trônes de France et d'Angleterre.
Prélat infatigable, prédicateur reconnu, à la tête de l'Episcopat français sous Louis XIV, il prononça des centaines de sermons devant des auditoires mondains, la cour et le Roi et fut chargé des oraisons funèbres des Grands de ce monde.
L'Oraison funèbre d'Henriette d'Angleterre est une des plus célèbres pages de son éloquence tragique dramatisée : fille de Charles 1er, épouse de Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV, Henriette d'Angleterre meurt brutalement à l'âge de vingt-six ans en 1670. La rapidité de cette mort frappa l'imagination et Bossuet saisit l'occasion pour parler devant la cour des décrets de la Providence, de la toute-puissance de Dieu dont les décisions frappent tous les êtres humains, même les rois et les reines dont l'existence n'est que "vanité" selon la maxime de L'Ecclésiaste (I,2) : l'orateur Bossuet cherche ainsi à "sauver ainsi les âmes en les gagnant à la vérité chrétienne"...
 


Polymnie



Bossuet, Oraison funèbre d’Henriette d’Angleterre.
Femme spirituelle, cultivée et dont la vie fut trop courte... Elle possédait toutes les distinctions du monde. Un abrégé de vie. Brusquement tout s’arrêta.
 Bossuet dira que notre grandeur vient de Dieu et que cette Femme était son devenir, marquée par le ciel.
Dans la cathédrale, j’avais fait installer un arbre, l’arbre dont parle Bossuet, celui de la vie et la mort.
Lumières alternant entre extérieur et intérieur, jouant avec le sol éclairé par des dalles lumineuses et les vitraux - éclairés de l’extérieur puis de l’intérieur - dans l’immense vaisseau de cette cathédrale de Meaux.
Laurent Terzieff avait choisi des extraits de cette oraison accompagnés par le Grand orgue et des sons de la vie, (orages, vent, pluie) mêlés à des sons électroniques et voix lointaines, le tout diffusé en de nombreux points dans la nef. La voix de Laurent porte en elle la vie : seul, il savait avec passion, transcender un texte... avec son coeur, son âme, ses tripes.
Guy Bezançon, en hommage à Laurent.


Polymnie


Accueil | Catalogue | Interprètes | Instruments | Compositeurs | CDpac | Stages | Contact | Liens
www.polymnie.net Site officiel du Label Polymnie • © CDpac • Tous droits réservés •