Polymnie
           
Polymnie   Polymnie   Polymnie  
  Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie








 




Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie


Polymnie
Polymnie Polymnie Polymnie
             
 


Bienvenue sur le site du label Polymnie


Hommage à Claude Pascal

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de Claude Pascal dans sa 96ème année.

J’ai rencontré Claude en 2002 en même temps que le Quatuor Jean Ledieu. Il était venu prêter son oreille pour l’enregistrement de sa transcription de six fugues de l’Art de la Fugue (J.S. Bach) pour quatuor de saxophones. Une réussite et la naissance entre nous d’une vraie complicité... 
Il a très vite voulu m’aider à mettre en lumière la musique de son confrère Raymond Gallois-Montbrun (ils ont été tous deux directeurs du Conservatoire). Ce fut pour les mélomanes et moi l’occasion de découvrir un immense talent, dont l’écriture toute en finesse des Tableaux Indochinois (Quatuor Benaïm) rivalise avec l’incroyable virtuosité des Caprices divinement exécutés par Gérard Poulet, Boris Garlistsky et Tedi Papavrami.

Travailleur infatigable, il m’a ensuite conduit à travailler avec le Quatuor de Cors Olifant, Anne Bacquet etc.
 La musique des autres servie, il m’a proposé d’enregistrer un panorama de ses propres œuvres, ce que nous avons fait avec une ribambelle d’artistes de Gérard Poulet à Juliette Hurel en passant Guigla Katsarava, Benoît Fromanger etc... sans omettre la regrettée Brigitte Vendôme.

La belle surprise fut notre dernier enregistrement. Cet ancien Premier Grand Prix de Rome, avait complètement oublié avoir écrit à la Villa Médicis une sonate pour piano et violon dite Sonate de Vinteuil. Il a fallu les recherches d’Annie Verger sur les Grands Prix, pour que l’on remette à jour cette œuvre. C’était en 2010. Claude avait alors 89 ans et était encore en pleine forme. Ce fut le moment pour lui de refaire un grand bond en arrière, jusqu’à ses années romaines en 1945. Il le fit avec son élégance naturelle en nous conviant à Cabourg, au Grand Hôtel, là où nulle part ailleurs, ne pouvait être jouée pour la première fois sa Sonate de Vinteuil. Simon Zaoui et Yuri Kuroda nous en ont donné une version très convaincante et bien sûr, venu avec quelques micros j’ai enregistré ce live. Ce fut une merveilleuse journée, clôturée par un dîner de gala au cours duquel Claude et son épouse Gwen étaient resplendissants.

Je garde un souvenir très ému de notre collaboration. J’ai pu apprécier des qualités qui malheureusement se perdent un peu : une culture générale immense, une culture musicale sans faille (Claude était encore il y a peu, expert auprès des tribunaux), une langue riche et subtile toujours prête à servir des idées judicieuses avec un sens de l’humour aiguisé. Un grand homme en somme.
Son ami Henri Dutilleux aura sans doute une œuvre qui lui survivra davantage, bien qu’on puisse regretter le silence dans lequel sa disparition est passée. Le plus grand hommage que nous pourrions rendre à ClaudePascal, à Raymond Gallois-Montbrun, et, ne serait-ce qu’à tous les Grands Prix de Rome français dont la liste est impressionnante, serait d’enfin jouer leur musique. Quels seront les professeurs assez curieux et modernes pour donner lors des concours, un Caprice de Gallois-Montbrun, un mouvement de sonate de Claude Pascal... ? Nous le souhaitons. Par chance, nous avons enregistré avec Yuri Kuroda, deux pièces pour violon seul que nous pensons pouvoir bientôt éditer bientôt dès que ce disque sera complété. C’est la moindre des choses que nous pouvons faire pour lui.

Gérard Durantel




Claude Pascal

Claude Pascal dans sa maison de l’ïle aux Moines «Le Bindo»




Les Nouveautés

 

 

LuHl
Lühl, L'œuvre pour piano volume 8

Enguerrand-Friedrich Lühl-Dolgorukiy


  Danse
Invitation à la danse

Georges Bériachvili, piano
   
  Soldano Veduta di Napoli, Jean-Claude Soldano

Désiré N'Kaoua, piano

Compositeur, arrangeur et éditeur Sacem, peintre (membre de l'association Bassompierre des Peintres du Spectacle), Jean-Claude Soldano est actuellement professeur titulaire de Piano-Jazz au Conservatoire d'Ozoir-la-Ferrière. Après des études musicales au Conservatoire de Fontenay-sous-Bois (Classe d'écriture de Solange Chiapparin du CNSM), à l'Ecole Normale de Musique de Paris (Classe de piano de Dusan Tadic ancien élève d'Alfred Cortot) et à l'Université de Paris- Sorbonne (licence de musicologie), Jean-Claude Soldano se perfectionne auprès du pianiste Harry Gatibelza (harmonie du jazz, improvisation) et de la Bill Evans Piano Academy (Directeur : Bernard Maury).
Il accompagne au piano, pendant de nombreuses années, le groupe vocal de gospel "Accord Singers" (Festival de Jazz d'Argelès, Festival du Marais à Paris, Festival des Caraïbes...).
 En 2006, il crée la maison d’édition qui porte son nom.
C’est à Désiré N’Kaoua que Jean Claude Soldano a demandé d’interpréter ses oeuvres. Le résultat est comme à l’accoutumée ce prestigieux pianiste, tout empreint de finesse et d’élégance.

   
  Fumet Dynam-Victor Fumet, Raphaël Fumet
Oeuvres pour piano

Ienissei Ramic, piano

Disciple de Franck, Dynam-Victor Fumet fut un organiste remarquable comme le soulignait Bernard Gavoty. Il a laissé nombre d’oeuvres pour orgue, mais aussi quatre Messes, des mélodies, et œuvres symphoniques.
 Son fils Raphaël Fumet, après son passage au Conservatoire de Paris, travailla la composition à la Scola Catorum avec Vincent d’Indy avant de devenir professeur au Conservatoire d’Angers. Il laisse des oeuvres pour piano du plus grand intérêt.
C’est à la demande de son fils, le flûtiste Gabriel Fumet, que le jeune pianiste russe Ienissei Ramic a gravé ce regard sur les œuvres des «Fumet».
 Né à Moscou Ienissei Ramic a fait ses études en France, au Conservatoire National Supérieur de Paris où il a reçu les hautes récompenses.

   
  Andranian

Brahms
Sonate en fa mineur, Valses

Duo Andranian

Lauréates du Conservatoire National Supérieur de Musique, de l'Ecole Normale de Musique et de la Fondation Cziffra, Chantal et Gisèle Andranian se sont formées auprès de Pierre Barbizet, Lucette Descaves, Jean Micault pour le piano, Pierre et Nelly Pasquier, Geneviève Joy pour la musique de chambre. Elles ont choisi d'orienter la majeure partie de leur activité sur le duo de piano (piano à quatre mains et deux pianos) et ont pu ainsi explorer, au fil de multiples concerts, la majeure partie du répertoire pour cette formation, et notamment les musiques française et russe. Elles nous donnent ici un récital Brahms avec les Valses (à deux pianos) et la Sonate en Fa mineur.
   
  La Cuisine à l'alto La Cuisine à l'alto


Sylvain Durantel, alto

Emmanuel Christien, piano
François Castang, récitant

Sylvain Durantel a fondé dans les années 2005 l’Ensemble Monsolo avec Samika Honda, Emmanuel Christien et Julien Lazignac. Après avoir enregistré plusieurs disques (Onslow, Preschez, Bach, Lühl etc.) le voici parti à la rencontre d’une passion ces temps-ci très partagée : la cuisine.
L’idée lui est donc venue de s’associer le concours de 16 compositeurs auxquels il a demandé d’écrire sur le thème de la cuisine. Il en ressort un spectacle des plus vivants, plein d’humour et de fantaisie, agrémenté de poèmes lus par François Castang, en compagnie  d'Emmanuel Christienau piano, au clavecin et aux percussions.
 Tout naturellement, nous avons gravé l’ensemble de ces pièces pour le grand plaisir des mélomanes et des gourmets.

   
  Mozart
Mozart

Enguerrand-Friedrich Lühl-Dolgorukiy, piano

Après avoir enregistré ses propres œuvres, un cycle Rachmaninoff, et de nombreux Williams, Enguerrand Lühl quitte aujourd’hui ces musiciens «modernes» pour se retrouver en compagnie de Mozart.
 Devant la difficulté à pouvoir enregistrer avec orchestre, il a tout simplement entrepris comme ce fut le cas avec les concertos de Rachmaninoff, de rédiger ici lui même (les versions deux pianos de Rachmaninoff sont de la main de l’auteur) une réduction de la partie orchestrale.
Dès lors, il ne lui restait plus, comme il le fait dans les Williams, qu'à faire un enregistrement re- recording du fameux concerto n°23 de Mozart.
 Notons que la cadence est de son initiative.

   
  Telemann
Telemann

Christian Mendoze, Fabrizio Cipriani, Philippe Foulon, Carole Parer, Jean-Michel Robert

Ensemble instrumental basé en provence, Musica Antiqua propose depuis de nombreuses années un répertoire et une interprétation de tout premier ordre.
 Nous avons eu souvent l’occasion d’enregistrer cet ensemble remarquable et remarqué pour d’autres labels.
 C’est avec un immense plaisir que nous éditions cet album consacré à Telemann sous la direction de Christian Mendoze virtuose de la flûte à bec.
   
  LuHl Lühl, L'œuvre pour piano volume 7

Enguerrand-Friedrich Lühl-Dolgorukiy

Enguerrand Lühl est un cas ! Sans parler de ses «exploits» extra-musicaux, c’est un compositeur néo-classique infatigable qui nous propose, soit en tant que compositeur, soit en tant qu’interprète, pas moins de quatre à cinq disques par an.
Son catalogue est déjà considérable (concertos, symphonies, symphonies de chambre, requiem, opéra, et une multitudes de pièces pour piano). Voici donc le septième volet de sa musique pour piano seul.

   
  Polymnie Jean-Sébastien Bach, Le Clavier bien tempéré, 12 Préludes et Fugues

Eric Heidsieck
, piano
   
 

   
 

   
 

 

 

   
         
 

 

   
 


Polymnie

Accueil | Catalogue | Interprètes | Instruments | Compositeurs | CDpac | Stages | Contact | Liens
www.polymnie.net Site officiel du Label Polymnie • © CDpac • Tous droits réservés •